Pour Maryam Mirzakhani

Si j’ai pleuré à l’annonce de sa mort, pleuré comme jamais je n’ai pleuré une parfaite inconnue, de tristesse et de rage, n’était-ce pas avant tout pour moi-même ?

Asli et le clown

Il était une femme, il était un clown…
Texte et dessin de Gaël Octavia

Nous buvons

Nous buvons un rêve atroce
Un rêve dont nous suffoquons

Texte et dessin de Gaël Octavia

Ris !

Ris…
Texte, GIF, encre, pastel à l’huile sur papier, PAO – Gaël Octavia

… n’était que ciel

Tout ça Tout ce qui nous arrive Tout ce qui ne nous arrive pas… Texte et photo de Gaël Octavia